Edition 2023: Robotisée

La robotisation sera-t-elle le fait marquant du 21ème siècle ? Robotisée, notre société l’est, et de plus en plus : des processus industriels avancés à la domotique du quotidien, des engins connectés aux drones multifonctions. Que change-t-elle à notre société ? Que, ou plutôt qui, remplace-t-elle ? Et d’ailleurs, la robotisation a-t-elle un genre ? Les robots s’adapteront-ils (ou elles…) toujours à nous ou serons-nous progressivement amenés à nous adapter à eux ? Car ce que nous déléguons à des machines, sensées être rationnelles et neutres, sera-t-il indéfiniment compatible avec notre subjectivité si aléatoire et émotionnelle ? Ces questions ne manqueront pas de se poser.

Le prix de l’Ailleurs retrouve là un des grands thèmes de la science-fiction, qui anticipe depuis des décennies l’avènement de cette avancée technologique – dans ses avantages et ses inconvénients. Une approche qui encourage à se pencher sur les conséquence, bien humaines elles !, de cette robotisation, et les visions du monde qui peuvent découler d’une telle évolution et de sa nécessaire remise en question.

Les lauréats :

​Premier prix : Magali Bossi, « Mademoiselle »
Deuxième prix : Guillaume Nabavian « Pitchounette » 
Troisième prix : Régis Renevey, « La lente méthode du coucou »

​Sélection du jury :

Thierry Fauquembergue, « Léa »
Coralie Giraudet, « Bleu et magnétique »
Christophe Charles Künzi, « Les réminiscences de Lélia »
Antoine Lagarde, « Cinq cent mille anges endormis »
Fanny Mona, « Ô coeur de l’humanité »
Léo Natta, « Le dernier bar »
Thalie Ré, « Club de lecture »

​​Préface de Tristan Piguet
Participations critiques : Jean-Claude Heudin, Stéphanie Nicot
Postface : Entretien avec Dario Floreano, Directeur du Laboratoire des systèmes intelligents de l’EPFL et premier directeur de NCCR Robotics.

Le Prix de l’Ailleurs 2023 est organisé en partenariat avec NCCR Robotics